Aménagement des chemins

Aménager des accès et concevoir des chemins est une étape importante dans le développement de votre écurie.

Avant tout, il est essentiel de réfléchir à plusieurs critères :

Quel usage sera fait du chemin ?

En effet, on n’utilisera pas les mêmes matériaux s’il est utilisé seulement par les chevaux ou les piétons ou s’il est aussi utilisé par des véhicules ou des engins lourds (voir aussi cet article sur la stabilisation des chemins).

A quel endroit délimiter le chemin ?

Dans les pâtures, il est important d’observer les habitudes de circulation des chevaux avant de créer le chemin. Dans un premier temps, on peut par exemple matérialiser le tracé avec des clôtures mobiles.

Quelle largeur ?

Pour un chemin accessible uniquement par les chevaux, dans certains cas, en début de chemin (sortie d’écurie ou autre), favorisez un chemin de 3 à 5 mètres de large pour éviter les bousculades. Ensuite, une allée moins large pourra être suffisante car le troupeau s’étire. Pour un chemin carrossable, comptez une largeur équivalente à celle des engins qui y circuleront.

Quelle pente ?

Il est conseillé d’éviter les très fortes pentes pour la bonne circulation des chevaux et des engins. Au-delà de 30% de pente, créez des marches ou allongez la pente.

Quel matériau pour quel type de sol ?

Préférez des matériaux drainants et portants en concassés qui ne se déformeront pas dans le temps. L’objectif étant d’avoir un tracé toujours sec, sans boue et sans ornière.

Chemin étroit dans une pâture utilisé uniquement par les chevauxChemin étroit dans une pâture utilisé uniquement par les chevaux
Chemin drainant en ECOVEGETAL PAVE rougeChemin drainant en ECOVEGETAL PAVE rouge
Chemin d'accès à l'écurie rempli en concassé drainantChemin d'accès à l'écurie rempli en concassé drainant
Chemin stabilisé pour le passage des tracteursChemin stabilisé pour le passage des tracteurs

Pourquoi aménager son chemin avec des dalles de stabilisation ?

 

  1. Pour infiltrer la totalité des eaux pluviales et éviter les flaques

  2. Pour avoir un sol propre, sain et praticable toute l’année

  3. Pour évite les boiteries, la gale de boue et autres maladies

  4. Pour des chemins qui durent dans le temps et un entretien réduit

  5. Pour une circulation mixte : piétons, chevaux et engins

Les solutions ECOVEGETAL

Pour un chemin d’accès tracteur :

  1. Préparation du sol : Dans un premier temps, poser un géotextile sur le sol naturel. Répandre une fondation en grave drainante 20/40 ou équivalent sur 10 à 30 cm d’épaisseur selon la stabilité et le pouvoir drainant du sol naturel. Pour la couche de réglage, répandre une couche de gravillons drainants 4/6 ou 6/10 sur une épaisseur de 4 cm minimum. Niveler soigneusement afin de conserver la planéité et une inclinaison de 1% minimum.

  2. Poser les dalles ECORASTER TERRACOTTA TE50. Ces dalles sont en PEBD 100% recyclé et recyclable et garanties 20 ans. Elles résistent aux acides, aux alcalins, aux UV, au gel et à une charge jusqu’à 800 tonnes/m².

  3. Enfin, remplir les dalles avec un matériau drainant de type gravillons concassés drainants 4/6. Il est également possible de choisir ECOVEGETAL PAVE pour la même résistance et un rendu béton coloré plus esthétique ou encore de choisir des dalles de stabilisation pré engazonnées.

Astuce : pour une solution plus économique, il est possible de stabiliser uniquement le passage de roue des engins et non pas toute la largeur du chemin.Astuce : pour une solution plus économique, il est possible de stabiliser uniquement le passage de roue des engins et non pas toute la largeur du chemin.

Pour un chemin piéton ou accessible par les animaux :

  1. Préparation du sol : Dans un premier temps, poser un géotextile sur le sol naturel. Puis répandre une couche de réglage en gravillons drainants 4/6 ou 6/10 sur 5 à 10 cm d’épaisseur. Niveler soigneusement pour assurer la planéité du sol et une inclinaison de 1% minimum.

  2. Poser les dalles ECORASTER TERRACOTTA. Trois choix s’offrent à vous : la dalle TE30, la TE40 ou la TP40. La dalle TE40 est idéale pour un sol plus souple et plus drainant. La dalle TP40 est utilisée dans les zones à fort piétinement (faites-vous aider par notre conseiller technique pour le choix des dalles).

  3. Enfin, remplir les dalles avec un matériau drainant de type sable gravier 0/4 drainant (type sable à béton). Ne surtout pas remplir les dalles avec de la terre.

Une pente jusqu’à 8 % est possible. Pour une pente plus forte (de 20 à 30%), une étude technique devra être envisagée afin de prévoir des fiches d’ancrage ou une bordure en bas de pente.Une pente jusqu’à 8 % est possible. Pour une pente plus forte (de 20 à 30%), une étude technique devra être envisagée afin de prévoir des fiches d’ancrage ou une bordure en bas de pente.