Comment réussir une toiture bleue ?

Parmi les projets de réalisation de toitures vertueuses, l’un des plus efficaces est celui de toiture bleue.

Bleue comme la couleur de l’eau, car ce tout nouveau type de toit a pour mission de retenir l’eau de pluie.

On ne parle donc pas ici de la couleur des tuiles d’ardoise ou de bâche protectrice mais bien des performances d’une toiture étanche et intelligente. Une toiture qui réintègre et protège le cycle de l’eau. Donc une toiture qui a été sensiblement analysée et préparée pour répondre aux critères de portance et d’étanchéité. Et surtout, une toiture qui peut remplir un critère essentiel pour devenir « bleue ».

Toiture bleue

Qu’est-ce qu’une « toiture bleue » ?

La toiture bleue est en quelque sorte le niveau supérieur de la toiture verte. L’évolution de la toiture « seulement » végétalisée, plus performante à de nombreux niveaux.

Un toit bleu est un toit qui retient l’eau de pluie. On parle de « retenir » plutôt que de « stocker » car les eaux pluviales sont tout de même relâchées petit à petit. L’intérêt de ce système est multiple :

–       En période de fortes pluies : éviter l’engorgement des systèmes d’évacuation classiques (gouttière, égouts) et donc les inondations ;

–       En période de sécheresse : compenser l’absence de pluie par une retenue d’eau.

–       Irrigation naturelle des plantes avec un système végétalisé ;

–       Contribuer à réguler la température de l’édifice ;

–       Disponibilité des eaux pour un usage domestique.

De la toiture verte à la toiture bleue

Une toiture verte est déjà un atout dans la bonne gestion des eaux de pluie. Les végétaux, leur substrat et le système drainant qui les maintient vont boire et retenir naturellement l’eau. Cela va limiter l’évacuation massive des pluies par les systèmes habituels en toiture (tuyaux et gouttières), donc le ruissellement à l’arrivée au sol (chaussée et systèmes d’évacuation en sous-sol).

La toiture bleue sans végétation reproduit cette performance de retenue de l’eau. Le système de retenue des pluies, couplé à un limiteur de débit, permet de ne pas saturer en eau. Une partie rejoint l’évacuation des eaux pluviales en place, l’autre s’évaporera par la suite comme au cours d’un cycle de l’eau normal.

En combinant les deux solutions (solution verte et solution bleue), la toiture devient deux fois plus performante : les végétaux vont filtrer l’eau, retenue en partie jusque dans le substrat et autour du système racinaire. L’eau ainsi filtrée descend en moins grandes quantités dans les alvéoles où elle est stockée. En cas de précipitations importantes, les végétaux ne risquent pas de se noyer, car il reste toujours une petite lame d’air entre le substrat et la hauteur maximale en eau de l’Aquaset.

Comment fonctionne un système de rétention des eaux en toiture ?

Une installation comme l’Aquaset d’Ecovegetal consiste en une structure alvéolaire ultra légère de (de 40 à 500mm d’épaisseur selon le projet) posée sur une couche isolante puis une couche de drainage.

Système aquaset pour une toiture bleue

Pour stabiliser l’ensemble, on ajoute une couche de protection lourde ou – plus efficace encore – une couche de végétalisation. L’alliance des végétaux et de la structure de stockage d’eau en polypropylène améliorera les performances de chacun des deux éléments.

La couche drainante évite la formation de flaques d’eau sur le toit (le cauchemar de tout maître d’ouvrage). L’eau ainsi retenue entre les alvéoles s’évaporera progressivement (par évaporation simple ou évapotranspiration avec une toiture végétale).

La condition sine qua non pour réussir une terrasse toiture bleue

S’agissant de rétention des eaux de pluie, certaines règles sont essentielles. La première à respecter s’impose avant même de dessiner le reste du projet. Pour un toit bleu réussi, il faut un degré de pente nulle. Certaines toitures-terrasses, avec une pente à 2%, produisent de moins bons résultats. Au-delà, le degré de pente ne permet pas de retenir correctement les eaux qui vont naturellement s’écouler dans les systèmes d’évacuation.

La seconde condition, qui donnera ses dimensions au projet, c’est la capacité de charge de la structure du toit. Avant les questions d’isolation, de couverture et de surface, le point technique central qui dessinera votre toiture bleue, c’est le poids de charge. Quelle structure avez-vous, quelle charpente ? 

Pour un projet de réhabilitation de toit ou de construction neuve, vous pouvez retravailler la structure voire la pente pour une installation optimale de toiture bleue.

Considérez qu’il est toujours possible de créer une solution de toiture bleue (ou verte, voire les deux) adaptée au bâtiment existant. Le système Aquaset et les possibilités de végétalisation sont modulables selon le projet.

N’hésitez pas à en parler à un professionnel d’ECOVEGETAL dès la naissance du projet. Plus vous vous y prenez tôt, plus vous avez de chances de réussite.

Pour plus d’informations sur la qualité Aquaset, consultez la fiche technique dans le Catalogue Produits