La LPO au service de la biodiversité sur le site d’ECOVEGETAL

ECOVEGETAL,Biodiversité,LPO,Nature,Oiseaux

Table des matières

ECOVEGETAL et la LPO Centre-Val de Loire  ont lancé en 2022 un programme national de préservation de la biodiversité et de la découverte de la nature de proximité. Celui-ci vise à aider au maintien et au développement de la biodiversité sur le site.

Qu’est-ce que la LPO ?

La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) est une organisation non gouvernementale française de protection de l’environnement qui se consacre à la protection et à la défense des oiseaux et de leur environnement. La LPO a été fondée en 1912 par le Dr Louis Magaud d’Aubusson avec l’aide de plusieurs ornithologues. Elle est membre de BirdLife International, un partenariat international d’ONG dédiée à la conservation des oiseaux et de leurs habitats naturels.

Elle compte aujourd’hui plus de 57 000 membres et sympathisants, ce qui en fait l’une des plus importantes organisations de protection des oiseaux en France. La LPO est financée par les cotisations, les dons et legs de ses membres, ainsi que par des subventions publiques. La LPO compte plus de 400 salariés et 8 000 bénévoles qui œuvrent chaque jour à la protection des oiseaux et de leur environnement.

La LPO et la biodiversité

La LPO est présente partout en France dans 83 départements, notamment en Ile-de-France, où elle organise des formations pour protéger les faucons et les moineaux à Paris. La LPO est également présente dans d’autres régions notamment dans le Centre-Val de Loire où l’association est indépendante mais conventionnée avec la LPO France, avec pour objet d’agir pour l’oiseau, la faune, la nature et l’homme. A travers ses différentes missions de protection, sensibilisation et mobilisation, elle œuvre contre le déclin de la biodiversité.

Quelles sont les actions de LPO?

Les actions de la LPO s’exercent dans 4 domaines principaux :

  • La protection des espèces et de leurs habitats naturels,
  • La défense des oiseaux sauvages,
  • La lutte contre la pollution et toutes les formes de dégradation de l’environnement,
  • La sensibilisation et la mobilisation du public par le partage de la connaissance.

Pour atteindre ses objectifs, la LPO utilise un certain nombre de méthodes différentes telles que la recherche scientifique, le suivi et le reporting, les campagnes, l’éducation, les formations en ligne et la sensibilisation. Elle gère également des réserves naturelles et réalise divers programmes d’actions concrètes de conservation, faisant appel à des volontaires, qui ne sont pas nécessairement experts en ornithologie.

La LPO s’engage au quotidien pour la protection de la biodiversité à travers ses différentes actions. Elle travaille également en partenariat avec de nombreuses autres organisations et entreprises, tant en France qu’à l’international, pour mutualiser ses moyens et maximiser son impact.

Le site d’ECOVEGETAL au service de la biodiversité

Afin d‘aider les entreprises à concrétiser leurs engagements et orientations en termes de politique de développement durable et d’entrer dans une démarche de protection active de la biodiversité, la LPO propose la mise en place de Refuges. C’est par ce programme qu’ECOVEGETAL s’est engagé à préserver et favoriser l’installation de la faune et la flore sauvage.

Comment mettons-nous en place le programme ?

Le programme refuge chez ECOVEGETAL durera cinq ans, avec plusieurs inventaires qui se dérouleront sur deux ans avec des actions aux différentes saisons. Nous avons commencé cette année par deux inventaires : un comptage de nuit afin de recenser les rapaces nocturnes et un comptage de jour permettant d’inventorier les autres espèces d’oiseaux.

Deux protocoles bien distincts sont utilisés pour ces deux comptages :

  • Pour recenser les espèces nocturnes, une bande son de leur cri est diffusée afin d’établir un potentiel contact. Si l’espèce répond, plusieurs indications sont notées (localisation sur la zone, sexe de l’individu, réponse potentielle du sexe opposé, etc.)
  • Pour les espèces diurnes, plusieurs points d’écoute ont été définis. Sur chaque point, toute les espèces vues ou entendues sont notées, sur une durée de 10 minutes. Le comportement de chaque individu est noté (mâle chanteur, transport de matériel, transport de nourriture, accouplement, etc.) afin de pouvoir déterminer le statut de reproduction de l’espèce sur le site (nicheur possible, probable ou certain).

Les données collectées au cours des deux premières années nous permettront d’avoir un aperçu de l’avifaune présente sur le site et de sa variabilité annuelle. Nous pourrons ainsi comprendre les tendances des populations d’oiseaux et identifier les espèces qui ont le plus besoin d’être protégées.

Dans quel but ?

L’objectif ici est d’effectuer un rapport qui détaillera l’état initial de notre site à Broué. Grâce aux différents relevés fait par la LPO, on déterminera les espèces présentes sur le lieu, leur statut de reproduction et le niveau d’attractivité du site (zone de reproduction, de nourrissage ou de halte migratoire). Par la suite, la LPO préconisera des aménagements naturels et/ou artificiels pour accueillir et préserver au mieux cette biodiversité. Par ailleurs, la LPO nous fournira la signalétique nécessaire pour assurer la protection du site et de sa faune.

L’importance de la biodiversité

La biodiversité fait référence à la variété de la vie sur terre, et est souvent décrite comme la “toile de la vie”. Elle comprend toutes les plantes, tous les animaux et tous les micro-organismes qui vivent sur notre planète, ainsi que les écosystèmes qu’ils forment.

Elle est essentielle au bon fonctionnement de tous les systèmes naturels dont dépend l’activité humaine. Elle a donc un impact majeur sur notre économie et notre mode de vie.

La perte de biodiversité est un problème environnemental majeur qui nous concerne tous. Le déclin du nombre d’espèces et d’habitats, ainsi que la diminution de la qualité des écosystèmes, entraînent une détérioration progressive des services qu’ils nous rendent.

Ce déclin représente également une perte importante de diversité génétique, ce qui affaiblit la capacité des espèces à s’adapter aux changements de leur environnement. Sur le long terme, cette perte de biodiversité pourrait avoir de graves conséquences pour l’avenir de notre planète et de ses habitants.

Ces dernières années, cette tendance s’est accélérée de manière alarmante : chaque année, nous perdons des milliers d’espèces végétales et animales, et de nombreuses autres sont menacées d’extinction. Les principales causes de ce déclin sont la perte et la dégradation des habitats, la pollution, la surexploitation des ressources, le changement climatique et l’introduction d’espèces invasives. Par ailleurs, la demande croissante de terres, de nourriture, d’eau et d’énergie exerce une pression de plus en plus forte sur la nature.

Agir pour la biodiversité

Malgré les nombreux défis, il est encore possible d’inverser cette tendance et de préserver la biodiversité. Pour ce faire, nous devons d’abord améliorer notre connaissance du problème et de ses causes, afin de mieux comprendre les interactions entre les activités humaines et la nature.

Pour éviter le déclin de la biodiversité, nous devons agir maintenant. La protection de la biodiversité est essentielle pour assurer la survie de notre planète et le bien-être des générations futures. Nous devons tous nous engager à préserver la richesse et la diversité de notre patrimoine naturel.

Chaque individu peut agir concrètement pour préserver la biodiversité. Des actions simples peuvent être entreprises à tous les niveaux :

  • Dans votre vie quotidienne, consommez moins et mieux : préférez les produits locaux et de saison, réduisez votre consommation de viande, gaspillez moins de nourriture…
  • Dans votre jardin ou sur votre balcon, plantez des espèces indigènes qui offrent nourriture et abri aux insectes et aux oiseaux. Évitez d’utiliser des pesticides.
  • Lorsque vous vous promenez en forêt, ramassez les détritus que vous trouvez.
  • Respectez la faune sauvage : n’achetez pas de produits fabriqués à partir d’espèces menacées (ivoire, écaille de tortue, etc.), ne dérangez pas les oiseaux qui nichent ou les animaux avec leurs petits.

Sur votre lieu de travail ou dans votre municipalité, sensibilisez les employés ou les habitants à l’importance de la biodiversité et aux mesures qui peuvent être prises pour la protéger.

Encouragez l’utilisation de pratiques durables qui contribuent à préserver la biodiversité, comme les espaces verts en ville, la réduction des déchets, la pêche responsable, etc.

A plus grande échelle, participez à des initiatives citoyennes pour protéger la biodiversité, soutenez les réseaux d’associations qui œuvrent pour la préservation de la nature et votez pour des politiques respectueuses de l’environnement. Parmi ces initiatives peuvent par exemple être citées l’observation de la faune, la récolte de donnée sur la biodiversité, la plantation d’arbres ou l’aménagement d’espaces verts dans les villes.

Comment mesurer la biodiversité?

Mesurer la biodiversité est essentiel car cela nous permet de comprendre quelles espèces sont en danger d’extinction et pourquoi. Cela nous aide également à déterminer quelles populations ou quels habitats doivent être protégés.

Il existe de nombreuses autres façons de mesurer la biodiversité, notamment en examinant la diversité des écosystèmes, l’abondance des différentes espèces et la variété des formes de vie présentes. Chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients, et les scientifiques s’efforcent constamment de trouver de nouvelles et meilleures façons de mesurer la biodiversité.

Une autre façon de mesurer la biodiversité est d’examiner la diversité génétique au sein d’une espèce. Pour ce faire, on examine le nombre d’allèles (versions) différents d’un gène présents dans une population. Plus il y a d’allèles, plus la diversité génétique est grande. C’est important car cela permet à une espèce de s’adapter aux changements de son environnement.

La biodiversité peut également être mesurée en examinant la biomasse des différentes espèces. Il s’agit de la masse totale de tous les individus d’une espèce particulière dans un écosystème. La biomasse d’une espèce peut être affectée par de nombreux facteurs, notamment sa taille, son taux de croissance et son succès reproductif.

Mesurer la biomasse de différentes espèces peut nous aider à comprendre comment elles interagissent entre elles et comment elles contribuent à la biodiversité globale d’un écosystème. Quelle que soit la façon dont on la mesure, la biodiversité est essentielle à la santé de notre planète et au bien-être de tous ses habitants.

 

La mise en place de ce programme s’inscrit dans notre politique de développement durable et nous permet d’entrer dans une démarche active de conservation de la biodiversité. C’est également un moyen pour nous de partager nos valeurs avec nos clients et partenaires.

Les premiers résultats

Les premiers résultats de l’enquête nocturne ont déjà été publiés : 7 espèces de rapaces nocturnes ont été identifiées, dont l’effraie des clochers et la chouette chevêche. La prochaine étape sera de commencer les comptages diurnes afin d’identifier les autres espèces présentes sur le site pendant la journée.

Comme vous pouvez le constater, ECOVEGETAL s’engage dans la protection de la biodiversité à travers son programme “Refuges”. Le programme refuge est un moyen pour nous de concrétiser notre engagement en faveur de la biodiversité et de l’environnement. En mettant en place ce programme, nous espérons sensibiliser les gens à l’importance de préserver et d’encourager l’installation de la faune et de la flore sauvages. N’hésitez pas à visiter notre site internet pour plus d’informations sur ce programme ou à nous contacter si vous souhaitez participer à l’opération.