logo.png
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Que se passe-t-il (vraiment) sous votre tapis de sédum ? 

Installation facile avantage toit végétalisé

Table des matières

Avec un « tapis de sedum », on imagine généralement un rouleau ou une natte pré-cultivée à dérouler. Est-ce vraiment la forme la plus pratique ? Et surtout, la plus adaptée à la réalité de votre projet ?

Selon la forme, la pente, la portance et la conception du toit sur lequel vous allez venir déposer votre tapis de sédum, vous disposez de plusieurs options « clé-en-main » qui varient du rouleau habituel mais restent tout aussi pratiques à installer. Le critère à retenir en priorité : ce qu’il se passe sous votre natte de sédum. On prendra en compte non seulement les caractéristiques de la toiture, mais aussi – et surtout – celles du substrat qui nourrira votre tapis de verdure. Aussi, avant de chercher le bon tapis ou le bon rouleau, cherchez le bon écosystème qui se cache en-dessous…

Pourquoi un tapis de sédum ? L’avantage de la solution pré-cultivée

Pour végétaliser rapidement une toiture, rien de tel qu’une solution toute prête. La mise en place est facile, la pose rapide, les végétaux ont déjà poussé, le résultat visuel est immédiat et votre client n’aura pas besoin de prévoir les services d’un jardinier pour préparer la première floraison.  

C’est aussi la garantie d’obtenir immédiatement un rendu uniforme, sur toute la surface de pose. Et une palette de végétaux variés, bien travaillée en amont. 

Par ailleurs, avec un tapis de sédum ou un back pré-cultivé, vous investissez en réalité dans un système complet, de l’étanchéité aux plantes, en passant par un substrat adapté. C’est là un point central de la tenue de votre toiture verte : les végétaux doivent s’épanouir dans un mélange de matériaux organiques et minéraux spécifique.

À quoi sert le substrat sous un tapis de sédum ?

En pleine nature sauvage, les plantes succulentes qu’on appelle sédum ont besoin de très peu d’éléments pour survivre. Peu d’eau, peu de terre, elles peuvent pousser en milieu désertique et même sur de la rocaille. À la différence de la plupart des plantes, les sédums dépendent moins de leurs racines pour puiser l’eau de pluie, car ils en stockent déjà de grandes quantités dans leurs feuilles.

Mais cela ne veut pas dire qu’on peut négliger leur sous-sol pour autant. Aussi résistants soient-ils, les sédums ne s’épanouiront qu’avec un terrain favorable – surtout lorsqu’on parle d’une toiture-terrasse, avec ce que cela comporte d’exposition au soleil, au vent et aux autres éléments météorologiques. Ce terrain favorable, c’est le substrat. C’est sa qualité qui empêchera votre tapis de sécher, même en cas de forte canicule. Ou de pourrir après de grosses intempéries.  

Quel substrat sous le sédum ? 

Matériau, hauteur, poids, le substrat idéal pour votre tapis de sédum est aussi le plus léger des systèmes de végétalisation. Il doit être à la fois drainant et performant sur la rétention d’eau, contenir plus d’éléments minéraux qu’organiques et permettre un développement racinaire peu profond mais bien résistant.

Enfin, un bon substrat, parfaitement adapté au type de sédums choisis, sera aussi clé dans la bonne tenue des végétaux si vous végétalisez une toiture en pente.

En effet, un substrat adapté aidera la plante à bien s’enraciner. Les végétaux s’ancrent solidement dans ce sous-sol, même si la couche est peu profonde (4 à 12cm d’épaisseur pour un substrat spécial sédums ou mousses) et ne glissent pas dans la pente, même sous la pression de pluies intensives.

Quels autres éléments indispensables sous votre couche de sédum + substrat ?

Avec une solution de végétalisation ultra-rapide comme un rouleau de sédums ou des bacs pré-cultivés, il suffit généralement d’une membrane d’étanchéité posée directement sur la toiture. 

Mais si vous comptez végétaliser une toiture en pente, prévoyez aussi une rétention mécanique pour maintenir votre système.

Rouleau de sédum ou pack pré-cultivé ? Quelle solution choisir ?

Les deux options sont rapides. 

Le tapis de sédum donne un rendu plus immédiat, mais les bacs pré-cultivés type ECOSEDUM PACK vous ouvrent de plus amples possibilités de végétalisation. Avec l’avantage supplémentaire d’un système de dalles alvéolaires : il offre de meilleures capacités de rétention d’eau.

Chaque solution s’adapte ensuite aux contraintes de votre toiture :

–       Contraintes de poids : la version « LIGHT » (légère), comme un tapis de sédum en rouleau, permet de végétaliser sur charpente bois ou bac acier.

–       Contraintes d’exposition aux vents : un ECOSEDUM PACK classique résiste à des vents jusqu’à des vitesses supérieures à 200 km/h.

–       Souhait de végétalisation riche : le produit ECOSEDUM PACK BIODIVERSITÉ ajoute des espèces vivaces à une végétation de succulentes, pour optimiser les performances de l’écosystème naturel de votre toiture verte.

D’autres questions sur le sédum ?

D'autres questions ? toitures et parkings végétalisés

Comment entretenir un sedum ?  

Avec un sédum, il y a moins de contraintes de tonte. C’est une plante rampante, il n’y a quasiment pas besoin de la tondre, à moins de l’avoir associée avec des graminées. Il faudra donc prévoir un passage ou deux par an pour l’entretien courant (avec des plantes succulentes uniquement) et le ramassage des déchets naturels.

Si vous avez choisi d’installer le système vous-même, avec un sédum vendu en kit, à remplir et semer vous-même, il peut y avoir un temps long entre la pose du substrat et le semis de graines. La partie fine du substrat a alors eu le temps de migrer vers le bas sous la pression des pluies et vous verrez les cailloux apparaître en surface. Pour que les graines germent correctement, la base doit être fine. Repassez alors une couche de compost en surface pour recréer un petit lit de semence favorable aux graines.  

Dans le cas où le semis n’aurait pas bien pris, n’hésitez pas à demander l’avis d’un expert pour vérifier que vous avez bien choisi le substrat adéquat, avec le bon dosage de matériaux organiques et minéraux.

L’avis de l’expert :

« On a le choix de tondre ou pas, pour créer un îlot de biodiversité ! Si on sait que la terrasse ne sera pas trop utilisée, on peut en profiter pour limiter l’entretien. Les insectes viennent butiner, on fait ainsi un réservoir à biodiversité, comme un jardin ou les espaces verts qu’on gère de manière différenciée. Non seulement c’est très envisageable, mais on gagne aussi du temps ! »

Laura Carrillo, responsable technique ECOVEGETAL.

Comment multiplier les sédums ?  

Si votre tapis de sédum, avec le temps, s’est mis à peler par endroits (ce qui peut arriver sur la durée ou parce que des oiseaux viennent picorer dans votre jolie toiture), vous pouvez ressemer très facilement des sédums. Il suffit de couper des morceaux de sédums au tapis de verdure déjà présent et de les jeter au sol comme s’il s’agissait de graines. La plante a cette capacité de s’auto-enraciner, vous pouvez donc la laisser se déposer en surface.

Pensez à renforcer temporairement l’arrosage sur la zone que vous souhaitez replanter, pour favoriser la repousse.  

Veillez à ce qu’il n’y ait pas d’utilisation de la terrasse sur ce temps-là, ou une faible rotation pour ne pas piétiner les végétaux. 

Quelle est la bonne exposition pour le sédum ?  

Par défaut, nous proposons un mélange de sédums pour une meilleure résistance de l’ensemble. Si la zone plantée est en plein soleil, certaines variétés dans le système s’épanouiront plus. D’autres, comme le lydium, préfèrent avoir de l’eau à disposition et prendront le dessus dans les zones d’ombre.

En ajoutant des graminées au mélange, vous pouvez aussi créer un ensemble plus performant, où les graminées offriront de légères zones d’ombre aux succulentes plus rasantes.

Pierre GEORGEL
Pierre GEORGEL

Passionné de botanique depuis son enfance, a transformé son amour pour les plantes en une carrière florissante. Après des études réussies en horticulture et en paysagisme, il a lancé un projet audacieux à 20 ans : un jardin sur le toit du garage familial. Malgré des débuts difficiles, il co-fonde ECOVEGETAL, qui devient en 15 ans la référence en France pour les jardins sur toits et parkings. Une belle histoire d'innovation et de passion transformées en succès entrepreneurial.