Entretien toiture végétalisée : que devez-vous faire

On connaît l’adage : la nature fait bien les choses (toute seule). Vous avez peut-être déjà fait ce constat paradoxal que les herbes poussent toutes seules le long des trottoirs en ville, dans les fissures du béton, entre les dalles de ciment… Mais qu’il est difficile de bien entretenir des plantes ou de l’herbe dans nos jardins.

Avec certaines toitures végétales (une couverture rasante de type toundra et hyper-résistante par exemple), on pourrait facilement penser que le mieux serait de la laisser vivre sans intervention humaine. « Que la nature fasse son travail ! »

En réalité, laisser la nature reprendre sa place en ville ne veut pas dire laisser une toiture verte sans entretien. Au contraire ! Ne vous y trompez pas, suivez le guide pour programmer le bon entretien de toiture végétalisée. Et découvrez comment préparer votre cahier des charges pour cela.

Les trois étapes d’entretien d’une toiture végétalisée

On peut séparer trois phases dans la vie d’une toiture végétale, qui correspondent à trois étapes principales d’entretien.

–       La période de parachèvement : elle fait partie intégrante du marché des travaux puisqu’elle est située entre l’installation de la végétalisation et la réception de l’ouvrage.

–       La période de confortement : elle prend fin lorsque le taux de couverture végétale atteint les 80%. Sa durée varie suivant la mise en œuvre des végétaux choisis.

–       La période d’entretien courant : elle commence après l’obtention d’un taux de couverture supérieur à 80%. C’est cet entretien que nous allons détailler plus bas.

Ce à quoi il faut veiller sur une toiture végétale

L’entretien de la végétation sur un toit répond à plusieurs objectifs.

D’une part, il permet de conserver un taux de couverture végétale supérieur à 80 % (selon les modes de végétation choisis). Autrement dit, un minimum d’entretien évitera d’avoir un paysage pelé sur la toiture.

D’autre part, il est essentiel de contrôler la vie végétale, pour maîtriser le développement d’espèces adventices. Ces plantes qui n’étaient pas prévues peuvent s’inviter et déranger le bon équilibre végétal original. Enfin, il faut aussi entretenir et accompagner le développement de vos végétaux (engrais, fauchage, désherbage, arrosage, etc.).

Toiture végétalisée : trois critères à retenir pour l’entretien

Certains éléments sont déterminants dans la vie d’une toiture végétale.

Quelle est l’exposition de votre toit ? Reçoit-t-il un ensoleillement direct ou non ? Quelle est sa situation géographique ? Est-ce une zone à forte pluviométrie ou, à l’inverse, une zone de type méditerranéen soumise à une sécheresse régulière ?

Et, surtout, quel type de végétaux avez-vous installés sur la toiture ? Végétation extensive simple (type sedum, pour une couverture végétale rasante par exemple) ou intensive, potager sur le toit : les besoins d’entretien seront très différents.

Compétences : qui peut s’en occuper et comment ?

Prenons l’exemple d’une toiture végétale avec un système semi-intensif.

Une fois posée, l’entretien requiert des interventions qui ne n’appellent pas de compétences particulières. Comme par exemple enlever les déchets végétaux qui traînent (feuilles d’arbres, branches sèches ou mortes au sol, déchets non liés à la végétalisation), ou l’arrosage.   

Mais il faudra ajouter à cela :

  • le contrôle et le nettoyage de la zone stérile et des naissances d’évacuation pluviales
  • le désherbage manuel des grandes adventices. Ce qui veut dire savoir reconnaître ces plantes qui n’étaient pas prévues à l’origine. Et ne pas désherber à tout va ou retirer des végétaux nouveaux, mais qui ont de bonnes raisons de pousser là…
  • la fertilisation si nécessaire, au printemps, pour améliorer la floraison de certains végétaux ;
  • le contrôle du bon fonctionnement de la couche drainante ;
  • la tonte et le fauchage des graminées en automne, etc.

Ce travail est celui de professionnels qui savent non seulement identifier les végétaux choisis et leur état de santé, mais aussi l’état du système dans son ensemble (le support, le système de drainage, l’étanchéité, le substrat, etc.). 

Comment rédiger votre cahier des charges pour un entretien optimal 

Avant de faire appel à un professionnel de l’entretien de toiture végétale, répondez à toutes ces questions pour ne rien laisser au hasard :

–       Quel est le système de végétalisation ?

Le nombre de passages annuels varie selon le type de végétaux. Comptez 1 à 2 passages par an pour un système dit extensif rasant, plus de 2 passages par an pour un semi intensif, et un entretien sur-mesure à prévoir avec une terrasse accessible, un potager urbain, et autres projets spécifiques.

Fréquence d'entretien toiture végétalisée

–       Quelle est la surface de la toiture à entretenir ? S’agit-il d’une seule toiture ou de plusieurs petites ? (Le temps passé pour l’entretien ne sera pas le même.)

–       Y a-t-il des zones stériles en gravier à désherber et à nettoyer ?

–        Quel est l’état actuel de la végétalisation, au moment du devis : est-ce que tout a bien poussé ? « Bien pousser » ici, signifie que les végétaux ont grandi correctement. À l’inverse, faut-il re-semer, tailler, faucher ? La toiture a-t-elle souffert du gel ou de la chaleur ?

–       Y a-t-il un système d’arrosage automatique à entretenir ou à programmer ?

–       Quel accès y a-t-il à la toiture ? Est-ce une toiture très haute sans ascenseur ? On privilégiera alors des sacs d’engrais ou de graines plus légers, par exemple.

Ces critères permettent de chiffrer le nombre de passages nécessaires dans l’année, le nombre de personnes, le temps consacré, ou encore les fournitures à prévoir (engrais organique, semis de graines ou de fragments complémentaires, etc.).

Pensez aussi à photographier la terrasse. Prenez différentes vues larges et des photos de détails (zones stériles, sortie d’accès au toit, état des végétaux, irrigation, etc.).

Contrat d’entretien avec ECOVEGETAL : que vous offrent nos experts 

ECOVEGETAL peut entretenir tous types de toitures végétales :

  • l’entretien d’une toiture que nous avons nous-même créée et posée récemment ;
  • l’entretien d’une toiture que nous avons nous-même créée et posée il y a longtemps ;
  • l’entretien d’une toiture pour laquelle nous avons fourni les matériaux ;
  • l’entretien d’une toiture que nous ne connaissons pas.

À la fin d’un chantier ECOVEGETAL, vient la phase de conseil. Nous donnons nos préconisations d’entretien de la toiture et nous vous proposons un contrat d’entretien. Il est possible que le bâtiment dispose déjà d’un technicien pour cela, ou d’un paysagiste responsable des espaces verts environnants et qui gère aussi la toiture.

Néanmoins, nous vous offrons toujours la possibilité de faire entretenir votre terrasse par nos professionnels. Le contrat d’entretien sera fonction des critères listés plus haut, avec des opérations différentes selon les saisons pour un suivi de la bonne évolution des végétaux.

Contactez nos experts pour un devis personnalisé d’entretien de toiture végétale. Vous pouvez bien sûr nous consulter pour vos questions de prix, d’aménagement et installation, avant de végétaliser ou après.