Géotextile drainant : quel filtre pour votre projet de toiture ?

geotextile drainant

Table des matières

Vous avez identifié un besoin de protection de la membrane d’étanchéité sur un projet de toiture végétalisée, mais vous ne savez pas quel géotextile choisir ? Y a-t-il un type de géotextile drainant adapté pour chaque type de végétaux ? Ou faut-il le sélectionner selon le type de toiture (toiture en pente, toiture terrasse plate, etc.) ?

Ces problématiques sont importantes, mais la première question que vous devez vous poser serait plutôt : « est-ce que j’utilise le bon vocabulaire pour définir mes besoins ? ».

En effet, en cherchant des devis pour un « géotextile drainant » sur toiture végétale, vous risquez d’avoir de mauvaises surprises à l’arrivée…

Le point définition : qu’est-ce qu’un géotextile ?

Fourre-tout bien pratique : « geotextile » est en fait un terme générique qui permet à plusieurs corps de métiers de se retrouver sur un concept simple. Oui, on parle bien de poser un rouleau… Mais de quoi ? Quel matériau ? Où le pose-t-on ? À quel niveau ? Pour quelle utilisation ? 

Derrière un « géotextile » peuvent se cacher des produits de nature très différente. Tissé, non tissé, polypropylène, on va de la toile de paillage pour protéger les plantes en pot l’hiver au rouleau de feutre qui vous intéresse pour votre projet de toiture végétalisée… Or, entre une bâche en plastique qu’on vient poser sur la surface d’un bassin ou le terrain en construction d’une maison… et la classe de géotextiles drainants utiles en toiture, il y a tout un monde. 

En fait, ce que vous devez rechercher, selon les règles professionnelles, c’est une couche filtrante. Et, selon votre projet, vous pourrez choisir entre deux types et deux rôles bien distincts.

Pourquoi choisir un géotextile drainant sur une toiture verte ?

Protéger la membrane d’étanchéité, protéger le système de drainage, protéger les végétaux et le système racinaire de la noyade ou – à l’inverse – de la sécheresse, la couche filtrante ne devrait pas être une option pour votre projet. L’intermédiaire du géotextile drainant garantit une meilleure longévité de tous les matériaux déployés ainsi que des végétaux. Filtre et/ou natte, un produit de bonne qualité joue son rôle sur toute la durée de vie de la toiture. 

« Nous avons récemment démonté une toiture réalisée en 1989 avec une natte absorbante imputrescible : tous les matériaux autour étaient en parfait état, plus de 30 ans plus tard. »
Laura Carrillo, Responsable Technique ECOVEGETAL

Utiliser un filtre en toiture végétale

C’est lui qu’on appelle souvent, par facilité « géotextile drainant ».

Il se rapproche du filtre à café, dans la mesure où il laisse passer l’eau de pluie mais il retient les fines du substrat pour éviter de boucher le drain en-dessous. Il est absolument nécessaire dès lors que le toit doit accueillir des végétaux, donc un substrat et un drain.

La règle professionnelle exige un grammage minimum de 100g/m2. En-dessous de cette épaisseur – et quel que soit le matériau – le filtre est trop léger. C’est ce qui arrive généralement aux filtres intégrés directement au système de dalles ou plaques alvéolaires. Dépôt de gravier, passage fréquent des ouvriers et des outils : les produits s’enfoncent dans les alvéoles et déchirent la couche filtrante, avant même la finalisation du projet.

terrasse jardin étanchéité et geotextile drainant
Pour une végétation intensive avec plantes hautes et arbustes, une natte filtrante est essentielle en protection de l’étanchéité.

Utiliser une natte filtrante en toiture végétale : la garantie de longévité

Si le filtre est incontournable pour la bonne marche du système de drainage sur un toit vert, la natte filtrante ajoute une protection au moins aussi essentielle pour le reste des éléments de la toiture.

Elle s’apparente à un feutre épais, qu’on dépose directement sur la membrane d’étanchéité pour la protéger au moment du travail d’installation de la toiture – et qui y restera définitivement. Gestion des eaux pluviales, protection contre les coups et le poinçonnement (pelles, outils, poids du substrat, etc.), voire effet de capillarité (irrigation du système), la natte filtrante remplit plusieurs fonctions qui viennent compléter et renforcer le rôle des divers éléments de la toiture. 

Quelle couche filtrante devez-vous choisir pour votre projet de toiture ?

Filtre ou natte ? Filtre et natte ? Quel grammage ou épaisseur ? Quel produit choisir pour votre toiture végétale ?

Vous avez besoin d’un filtre si…

…Votre projet contient des végétaux. Soit 100% des toitures vertes avec un drain, puisqu’on ne posera jamais le substrat directement dessus.

Comment choisir la bonne épaisseur de filtre : cela dépend de l’importance du futur système végétal. Plus les végétaux seront lourds, plus vous aurez de substrat, et plus vous devrez augmenter l’épaisseur et la rigidité du filtre (jusqu’à 170g).

Un filtre épais résistera mieux au poids des éléments, sans prendre la forme de l’alvéole en-dessous.

Il permet aussi de faire de la rétention temporaire des eaux pluviales et devient absolument nécessaire dans les zones stériles de la toiture, pour éviter que les graviers ne viennent boucher les alvéoles sous la pression de l’eau.

Vous avez besoin d’une natte si…

… Vous prévoyez beaucoup de passage humain et d’outils lourds à l’installation de la toiture végétale et que vous devez protéger la membrane d’étanchéité. Vous pouvez alors utiliser une natte filtrante AP32, qui se pose dès le début du chantier.

… Vous avez un projet de toiture verte en ville dont le PLU ou l’aménageur spécifie un certain stockage de litres d’eau au mètre carré. La natte filtrante vient compléter le travail du substrat en retenant l’eau de pluie comme une éponge.

Comment choisir le bon produit : la natte AP32 stocke environ 4L/m2.

… Vous installez une toiture végétale en pente (pente douce ou pente forte). Une natte épaisse permet de retenir les écoulements d’eau pour que les plantes puissent y puiser, malgré la gravité.

Quel est le bon produit pour votre toiture en pente : le modèle AP64 vous permet de stocker jusqu’à 9L/m2 grâce à un tissage plus épais des fibres.

… Vous créez une toiture végétale intensive (fleurs hautes, arbres et arbustes…) avec une épaisseur de substrat – voire de terre -importante. La charge accrue sur le toit peut venir poinçonner l’étanchéité en pressant le substrat ou le drain contre cette membrane fragile. Votre produit de référence, dans ce cas, est la natte AP50, plus rigide que les autres, qui garantit une bonne résistance au poinçonnement.

… Vous avez un projet d’agriculture urbaine sur une toiture terrasse. On utilise alors une natte-mèche qui s’humidifie au contact du drain gorgé d’eau (arrosage ou pluie) et fait remonter l’eau plus rapidement, par capillarité, dans le substrat.

Si vous identifiez mieux vos besoins en « geotextile drainant », n’hésitez pas à demander une prescription personnalisée pour offrir plus de résistance et une meilleure longévité à votre projet. Plus d’information ici.