Végétaliser une toiture en pente : ce qu’il faut savoir

Table des matières

La végétalisation d’un toit en forte pente diffère considérablement de celle d’un toit plat. Elle doit à la fois tenir compte du risque plus accru d’érosion, du stress hydrique et de la pérennité du complexe végétal, étant donné que l’effet de la gravité fera descendre l’eau vers le bas. Malgré cela, une toiture en pente végétalisée peut être un excellent moyen d’ajouter beauté et fonctionnalité à vos locaux, tout en limitant le ruissellement de l’eau de pluie.

Dans cet article, nous vous aidons à faire le point sur tout ce que vous devez savoir : les techniques et produits utilisés, les types de végétaux adaptés et les cas d’usages les plus intéressants pour un toit en pente.

Les approches techniques

Selon les spécificités du projet, plusieurs éléments sont à prendre en compte pour la végétalisation du toit en pente. Cela inclue notamment la charge statique, la pente, les dimensions du rampant ainsi que les besoins en eau.

La fixation mécanique

Elle permet de retenir le toit végétalisé et se fait à la base de la pente. Le choix de la fixation dépendra de la longueur du rampant et du poids de la végétalisation. Dans tous les cas, il s’agit d’une étape essentielle qui ne devra pas être négligée, car de la fixation dépendra la retenue de la couche végétale. Pour permettre de végétaliser des toits ayant des pentes allant jusqu’à 200%, ECOVEGETAL utilise des profils de rive ajourés.

La traverse anti-poussée

Elle permet de mieux gérer les forces de cisaillement qui peuvent provoquer le glissement des couches lorsque le rampant est très long. Pour ce faire, nous préconisons l’utilisation d’une traverse en bois ou d’un profil afin de renforcer la pente. Ce dernier est fait en magnelis et présente une résistance particulièrement adaptée aux pentes fortes et aux rampants plus longs. Grâce à cette technique, ECOVEGETAL a pu par exemple, réaliser la végétalisation de toit avec des pentes jusqu’à 200%

Les besoins en eau

Sur un toit en pente végétalisé, il n’est pas nécessaire de prévoir un drain pour retenir l’eau et empêcher l’eau de ruisseler puisque la surface n’est pas plane. Le stockage d’eau nécessaire aux végétaux est plutôt assuré par l’épaisseur du substrat. Le principal défi pour un toit en pente végétalisé est de s’assurer que le substrat est uniformément hydraté, car l’effet de la gravité fera couler l’eau vers le bas. ECOVEGETAL propose à cet effet un système d’arrosage par aspersion en haut et par goutte à goutte le long du rampant. Ces solutions permettent de prendre soin du talus et de maintenir une couverture végétale saine et attrayante qui durera dans le temps.

La retenue du substrat

Il est plus difficile de conserver l’épaisseur du substrat lorsqu’on utilise un toit végétalisé en pente. Deux solutions éprouvées sont proposées à cet effet : les dalles alvéolaires ECORASTER et GEORASTER, afin de répondre à la fois aux enjeux techniques et environnementaux. Ces dalles servent ainsi de support pour le substrat et sont installées sur une membrane d’étanchéité. La dalle ECORASTER est fabriqué en plastique recyclé et peut contenir 5 cm de substrat. La dalle GEORASTER, quant à elle, est faite de polyéthylène et peut contenir jusqu’à 10 cm de substrat. Ces deux solutions sont donc idéales pour les toits en forte pente. Grâce à leur structure alvéolaire qui fixe parfaitement le substrat, vous pouvez vous assurer que même pour une pente allant jusqu’à 200%, l’épaisseur de la plantation restera constante des années durant.

Quels végétaux pour les pentes?

Plusieurs facteurs peuvent influencer le choix des végétaux pour la construction d’un toit végétal en pente. Les principaux restent le rendu souhaité et le type de projet. ECOVEGETAL propose des nattes précultivées afin d’assurer un enracinement rapide. L’objectif étant d’avoir une couverture végétale de 80% dès la pose, les végétaux précultivés sont ainsi idéaux pour un résultat immédiat. La végétalisation peut soit se faire de façon simple (utilisation du Sedum uniquement), soit de façon composée, où différentes espèces sont utilisées afin d’obtenir une gamme de couleurs et de textures.

La première solution proposée par ECOVEGETAL pour les toits en pente est la végétalisation extensive simple SUCCULIS, constituée uniquement de Sedums. Elle comprend par exemple des espèces végétales telles que Sedum et Delosperma. Ce sont toutes des plantes qui s’adaptent bien aux conditions de pente, car elles sont légères, nécessitent peu d’entretien et pourtant présente un esthétique unique qui évolue selon les saisons. Dans le cadre du BREEAM, qui régit la certification des projets durables, ECOVEGETAL fournit une gamme de plantes indigènes adaptées à chaque projet, sélectionnées sur la base de plusieurs années de recherche et de développement.

Pour une végétalisation semi-intensive, ECOVEGETAL propose aussi la solution SAXATILIS, disponible en godets ou pré-cultivée, composée d’une variété de mélange pour une floraison durable et abondante. Il s’agit notamment de vivaces comme le Sedum, le Sempervirens ou des graminées de type Festuca, ou encore des annuelles comme le Helianthus Annuus. Le choix dépendra de l’effet esthétique et fonctionnel souhaité pour le talus. Cette solution est adaptée à chaque type de projet et tient compte des contraintes de poids, de la force du vent ainsi que du rendu souhaité. Elle a la particularité d’être légère, tout en offrant un résultat des plus attrayants pour les toits en pente.

Cas d’usage intéressants pour des toits en pente

Les toits en pente végétale peuvent être utilisés dans une grande variété de contextes, du commercial au résidentiel, avec un résultat une valeur à la fois esthétique et fonctionnelle.

Premièrement, la végétalisation d’un toit en pente est particulièrement plébiscitée pour une meilleure intégration paysagère. Par exemple, la végétalisation du toit de la chaufferie biomasse d’Alençon a été l’un des plus grands exploits d’ECOVEGETAL. Grâce à une toiture végétale ayant une pente de 175%, ECOVEGETAL a su démontrer sa maitrise en créant une “vague végétale” sur plus de 400 m² de surface, en utilisant les dalles ECORASTER et GEORASTER. Cela afin d’assurer une parfaite retenue des végétaux ainsi que du stockage d’eau nécessaire aux végétaux. Grâce à cela, l’installation a permis de créer une façade vivante et respirante, qui en plus améliore le bilan énergétique du bâtiment.

végétalisation en pente de la chaufferie biomasse d'Alençon (61)
Chaufferie biomasse d’Alençon (chantier d’installation)

Les habitations ayant un toit en A sont également un très bon exemple de l’utilisation des toits verts en pente. Dans ce contexte, ils sont utilisés pour créer une extension naturelle de l’espace de vie, tout en assurant une excellente isolation acoustique et thermique. C’est le cas par exemple, d’un abri à vélos à Broue (28) où un toit végétal en pente a été installé par ECOVEGETAL en 2015 dans le but de donner à l’abri, une apparence plus attrayante et durable. Pour ce faire, ECOVEGETAL a utilisé deux types de système extensif différents sur les deux versants afin de créer un contraste qui attire l’attention. Le résultat donne un toit écologique et original, qui correspond parfaitement au paysage cycliste.

deux systèmes différents pour végétaliser une toiture en A
L’abri à vélo de Broué (28).

La végétalisation de toit en pente peut également se faire pour les maisons à toitures ayant plusieurs pans. C’est le cas d’une maison à Sarzeau (54), dont le toit a été végétalisé par ECOVEGETAL en 2014. Ceci a été fait pour créer une pente de toit plus attrayante et réduire l’entretien des mousses. Dans ce contexte, ECOVEGETAL a utilisé les tapis pré-cultivés SUCCULIS, les dalles GEORASTER et un système d’irrigation goutte à goutte. La sélection minutieuse de ces solutions a permis de végétaliser correctement la pente du toit et de l’entretenir pendant de nombreuses années.

Maison à Sarzeau (56) : la toiture a été réalisée avec Succulis d’ECOVEGETAL

La construction de toits végétalisés en pente peut également être intéressante pour des projets d’envergure plus petite tels que pour les ateliers ou les abris de jardin. L’idée est de créer un espace plus attractif et accueillant, tout en profitant des nombreux avantages de la végétation tels que l’absorption des eaux de ruissellement et la réduction de l’effet d’îlot de chaleur urbain. C’est le cas, par exemple, d’un abri de jardin à Brest (29), où ECOVEGETAL a installé une toiture végétalisée en pente ECORASTER en 2015. L’objectif était de créer une toiture végétale d’étanchéité résistance, plus agréable pour la pratique du jardinage, tout en assurant une excellente isolation thermique et acoustique.

La végétalisation des toitures en pente peut être utilisée pour des projets de petite ou de grande envergure, car ils permettent aux propriétaires de maisons ou d’entreprises de créer un espace plus attrayant et plus durable. Que ce soit à des fins esthétiques ou pour réduire le ruissellement, les toits verts en pente offrent de nombreux avantages qui en font un choix idéal pour tout type de projet.

Conclusion

Végétaliser une toiture en pente est un excellent moyen d’améliorer l’intégration paysagère d’un bâtiment, de créer une extension de l’espace de vie ou tout simplement de réduire l’entretien des mousses. Le plus grand avantage d’une toiture en pente végétalisée reste qu’elle peut être installée facilement et de manière rentable à l’aide d’une gamme de produits et de systèmes de haute qualité proposés par ECOVEGETAL. Qu’il s’agisse de végétation semi-intensive ou extensive, les toits en pente offrent un large éventail de possibilités qui peuvent être adaptées à tous les besoins et à tous les budgets. Grâce à son expérience et à son expertise, ECOVEGETAL est en mesure de proposer des solutions clés en main adaptées à chaque type de projet, en utilisant des produits spécifiquement conçus pour les toits en pente qui tiennent compte des contraintes de poids, de la résistance au vent et  de l’aspect esthétique du projet.