7 bonnes raisons de rendre les parkings perméables

Vous travaillez sur un projet de parking ? Et si au fond la vraie question était : avec quel type de parking y a-t-il le moins de “prise de tête” ? Pour y répondre, voici 7 bonnes raisons de commencer par rendre votre parking perméable.

1. Parkings de centres commerciaux : la loi exige la perméabilité 


Deux lois vont dans ce sens. La loi ALUR (2016) exige des projets de centres commerciaux d’au moins 1000 m² de surface commerciale qu’ils réduisent les aires de stationnement, mais cette réduction peut être supprimée si les surfaces sont perméables. La loi Biodiversité (août 2016 entrée en vigueur le 1er mars 2017) impose désormais que le choix de solutions perméables soit fait pour toute création de parking de centre commercial. Donc si vous êtes dans un cas de figure où la loi vous oblige à rendre votre parking perméable, cette première bonne raison relève de l’impératif. Donc désormais participez à réalimenter les nappes phréatiques !! 

2.Les parkings perméables peuvent éviter des morts 


Faire le choix d’un parking drainant, c’est aussi et avant tout faire le choix d’une solution qui peut prévenir les effets des inondations. Plus que la pluie elle-même et les aléas climatiques qui font qu’elle aura de plus en plus tendance à tomber dans le cadre d’épisodes tempétueux ou violents, c’est le sol sur lequel elle tombe qui provoque les dégâts. Plus ce sol est rendu imperméable par le bitume, le béton, etc., et plus ces parcelles imperméables s’enchaînent les uns après les autres dans des zones urbaines ou des zones d’activités, plus les phénomènes torrentiels s’amplifient. En aval se produisent alors les catastrophes. Casser la chaîne de l’imperméabilité en permettant au sol d’absorber sa part d’eau de pluie, comme cela se passe dans la nature, est donc un acte de prévention des risques de première importance (voir encadré).

3. Le parking perméable apporte un gain de place énorme  

Choisir de faire pousser une forêt à côté de votre parking, ou simplement opter pour du gazon à intervalle régulier, c’est occuper des mètres carrés qui ne servent à rien d’autre qu’à faire baisser votre coefficient loi ALUR et faire joli. Certes, c’est déjà pas mal, mais le rôle d’un parking c’est d’y ranger des voitures. L’avantage avec les sols perméables, c’est qu’ils apportent les deux en même temps : le parking et le “bonus” dans le calcul de la surface maximale d’aire de stationnement autorisée par la loi. Au final, vous avez soit plus d’emplacements pour une même surface, soit vous avez besoin de moins de surface pour caser le nombre de places nécessaires. Au choix.

4. La technique pour parking perméable peut s’adapter aussi aux voies d’accès et voies pompiers 

Qui dit sol perméable ne veut pas forcément dire gazon : les solutions minérales peuvent avoir un coefficient de ruissellement nul et restent adaptées aux rotations fréquentes et à la circulation. Ainsi le module ECORASTER E50 est agréé pour les voies pompiers. Côté esthétique, on conserve l’aspect gravillons, ce qui représente un “plus” par rapport au parking traditionnel.

5. Le parking perméable exige un entretien très faible 

Une fois par an, c’est tout. Telle est la fréquence d’entretien des sols mousses et minéraux dans le cadre de solutions telles qu’ECOVEGETAL MOUSSES ou ECOVEGETAL MINERAL. Et cet entretien consiste juste en un surfaçage éventuel. Même pour les solutions engazonnées, il n’y a ni besoin d’arroser, ni de suivre attentivement la pousse comme s’il s’agissait d’un gazon semé sur site. L’entretien annuel consiste ici à fertiliser la terre et il faudra tondre la pelouse de temps en temps. Si vraiment ce simple geste pose problème, on pourra opter pour un parking pavé perméable (solution ECOVEGETAL PAVE).

6. Des solutions vite posées 

Non, le parking perméable n’exige pas forcément des travaux plus complexes que pour un projet classique. Ils peuvent être assez vite posés (800m²/jour avec une équipe de seulement 5 personnes pour l’ECOVEGETAL PAVE ou 500m²/jour pour les dalles préengazonnées ECOVEGETAL GREEN) mais surtout, ils sont opérationnels tout de suite : pas besoin d’attendre que cela sèche pendant 3 semaines ou que cela pousse pendant 3 mois.

7. C’est une solution durable 

Les parkings perméables sont durables dans les deux sens du terme. Durables parce qu’ils sont plus écologiques bien sûr et s’inscrivent donc dans un “développement durable”, mais durables aussi parce que leur solidité et leur pérennité est assurée. Si les matériaux sont garantis 20 ans, c’est qu’ils sont conçus pour durer. Sécheresse, fortes pluies, gel, UV, rotations de poids lourds … Les solutions en matière de parkings perméables se doivent de respecter les normes européennes et françaises, et si possible d’aller plus loin. Un parking résistant, c’est autant de valeur ajoutée à la structure immobilière que de tranquillité d’esprit. Le premier parking ECORASTER a été réalisé en 1993 et il est comme neuf en 2017 !

Les inondations de plus en plus fréquentes

Les inondations sont de plus en plus fréquentes : le CEPRI (Centre Européen de Prévention du Risque d’Inondation) tire la sonnette d’alarme et prévoit une multiplication par 10 des dommages causés par les inondations fluviales d’ici à la fin du siècle. En cause : la perturbation des cycles hydrologiques due au réchauffement climatique et du ruissellement créé par l’imperméabilisation des surfaces. En France, ce sont 40 000 à 90 000 hectares de surfaces naturelles qui disparaissent chaque année, soit 1  département tous les 10 ans.

Aidez-nous à construire les sols perméables pour le confort et la sécurité de nos villes de demain ! 🙂 

Téléchargez notre boîte à outils

Téléchargez gratuitement notre boîte à outils Parkings perméables

(idéal pour maître d’ouvrage, ingénieurs VRD, bureaux d’études)

  • Respecter la loi Alur
  • La vidéo “comment boire toute la pluie”
  • Le guide technique des solutions
  • Le cahier technique “gestion des eaux pluviales”
  • 5 fiches techniques avec détails pour CCTP