logo.png
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Aménager ou construire une maison végétalisée : que suggérer à votre architecte ? 

Table des matières

Vous rêvez d’une maison végétale, d’aménager un toit fleuri, une façade verte, d’engazonner des allées bétonnées autour de chez vous, ou encore d’énergie photovoltaïque… Vous avez toutes les raisons de le faire ! 

Outre l’argument écologique (biodiversité, présence de nature en milieu urbain, etc.) et les aides au bâti et à la rénovation verte, végétaliser votre habitat lui apporte des avantages incontestables. Une fine épaisseur végétale en toiture ou le long d’un mur suffit par exemple à diminuer la température dans tout le bâtiment. 

Mais avant de lancer la discussion préalable avec votre architecte, profitez de notre expertise pour éclaircir votre idée. Voire pour élargir le champ des options de votre future maison végétalisée.

Projet d’agrandissement, de rénovation ou de construction, vous pouvez jongler avec plus de possibles que vous ne l’imaginez sans doute. Avez-vous bien identifié vos besoins ? Pour commencer, ce guide vous aidera à comprendre comment fonctionne un toit végétal et tout ce que vous pouvez en attendre. Gestion des eaux pluviales, isolation thermique et phonique, jeu esthétique : trouvez ici vos premières réponses.

DES IDÉES DE MAISONS VÉGÉTALISÉES POUR VOUS INSPIRER

Ces quelques exemples de maisons végétalisées pourraient vous aider à délimiter votre projet. Lisez ce qui suit pour savoir quoi dire exactement à votre architecte et vous assurer ensemble de la faisabilité du projet.

Une maison bioclimatique fondue dans son décor

Vous faites construire une maison sur un terrain ? Inspirez-vous de l’écovillage de Plouray (Morbihan), bâti totalement en matériaux sans danger pour l’homme et son environnement. Mieux encore, avec leurs toitures vertes, chaque maison s’intègre parfaitement dans son décor naturel. 

Pour le choix des végétaux, sur un exemple comme celui-ci (Carignan) : des bacs pré cultivés de sedum type ECOSEDUM PACK (système ECOVEGETAL extensif simple), qui évolue seul au fil des saison, avec très peu d’entretien.

Tout en restant sur le principe de toiture verte, vous pouvez décliner le concept de maison végétale au-delà du bâtiment principal. Garage, annexe, voire abri à vélo, même un toit en très forte pente s’intègre dans un projet de ce type.

Un parking en gazon, une voie de garage verte

Toits verts, façades végétales, avez-vous pensé aussi aux sols ? Avec un jardin ou un terrain, on oublie parfois de considérer les petits espaces comme les allées, qui ont pourtant leur importance.

Imaginez, par exemple, l’allée principale du portail au perron, conçue en calepinage. Soit en pavés ajourés, qui laissent sols et sous-sols respirer tout en vous offrant une bonne stabilité et un sol sec toute l’année. Votre allée de garage intégralement verte, avec un sol de mousses stabilisé, qui infiltre l’eau en profondeur sans jamais devenir boueux. Ou encore des places de parking – sur un très grand terrain – carrément engazonnées.

Toutes ces options sont imaginables, réalisables, et garanties sans boue, crevasses ni risques de patiner ou retrouver vos véhicules embourbés.

Photovoltaïque : les plantes qui boostent votre rendement 

Avec une bonne orientation et un taux d’ensoleillement approprié, vous pouvez approcher l’autosuffisance énergétique en installant des panneaux photovoltaïques sur la toiture.

Toiture végétale extensive avec panneaux solaires

Mais saviez-vous que la combinaison plantes et photovoltaïque augmentera la durabilité et le rendement de votre installation ? Pour comprendre cette synergie avantageuse, nous vous invitons à lire cet article qui lie panneaux et végétaux.

Potager, jardin, quand le toit devient un lieu de vie

Maison en centre-ville ou avec une surface de terrain étroite, vous pourriez envisager d’optimiser l’espace… En toiture.

Le toit d’un garage ou du bâtiment principal, avec les bons calculs de poids, se transforme en un parc japonais, un jardin à la française voire un potager, pour pousser l’autosuffisance.

ECOVEGETAL vous propose désormais des solutions adaptées pour intégrer des arbres et arbustes à une végétalisation de terrasse.

Retrouvez ici plusieurs modèles de « toitures terrasses jardins », adaptées à l’environnement et à la zone géographique. Vérifiez à quel espace vous correspondez pour présenter une demande précise à votre architecte.

QUELS POINTS ABORDER AVEC VOTRE ARCHITECTE POUR PRÉPARER VOTRE PROJET DE MAISON VÉGÉTALE ?

Architecte, maître d’ouvrage, si la tendance des constructions vertes se répand énormément, les solutions ne sont pas toutes évidentes.

Voici quelques points que vous pouvez aborder, qui posent souvent question lors des phases de préparation, et auxquels nos experts répondent le plus souvent.

Vous voulez un résultat immédiat ? C’est possible

Du devis à l’esquisse du projet, puis aux travaux et au rendu, il peut s’écouler des mois voire plus. Si vous devez ajouter à cela une année entière avant de voir fleurir une toiture ou façade, c’est le découragement assuré.

La solution précultivée vous permet de déposer directement vos végétaux sur le système d’étanchéité : la verdure est déjà là. Le choix de sédums permet une végétation dense toute l’année, malgré des racines peu profondes et un besoin en eau limité.

Chez ECOVEGETAL, cela correspond au système ECOSEDUM PACK. Il est disponible en différentes versions, selon vos envies de végétaux.

Comment garantir l’étanchéité de la toiture ?

C’est une réaction courante, lorsqu’un client souhaite végétaliser une surface : « Oui mais, attention aux problèmes d’étanchéité de la toiture ! ». Et c’est le point qui peut faire reculer un cabinet d’architectes.

Or, plutôt qu’un problème, la végétation devient une solution d’étanchéité. C’est justement l’avantage d’une toiture végétale sur votre maison : si le système est bien pensé, vous n’aurez plus de problèmes d’infiltration ni de ruissellement en cas de fortes pluies. Les végétaux agissent comme un filtre naturel qui retient l’excédent d’eau et l’évacue dans les airs (évapotranspiration). En absorbant les eaux de pluie, les plantes empêchent qu’elle stagne sur la toiture, s’amasse dans les recoins, use les matériaux et finisse par s’infiltrer en-dessous.

Les ingénieurs d’ECOVEGETAL disposent de différentes solutions, adaptées à des toits plats ou en pente. Membrane anti-racines, natte de protection, élément de drainage, filtre, autant de matériaux qui garantissent la vie des végétaux tout en protégeant la structure du toit.

Peut-on obtenir de la variété dans les plantes ?

En-dehors de la couche de sédum, qui change de couleurs au fil des saisons, vous pouvez composer un bouquet végétal varié, en pente, toiture plate et autres. En mélangeant par exemple plantes à fleurs locales et végétation rase pour un tapis homogène en relief.

Les seules contraintes à respecter au moment du choix des végétaux sont :

  • La profondeur du substrat, pour que le racinaire ait la place de s’épanouir ;
  • La résistance de la structure (sur un toit en pente), pour maintenir les végétaux et le substrat, quelle que soit leur hauteur ;
  • Des plantes indigènes, qui s’adapteront bien au milieu climatique ;
  • L’emplacement (ombre, ensoleillement, forte exposition aux vents, etc.).

Comment maîtriser le poids des végétaux sur le toit ?

Pour un projet de végétation complexe, comme un potager ou un jardin, les calculs de poids sont essentiels.

Sur ce point particulier, Pierre Georgel, Président d’ECOVEGETAL, précise qu’il faut surveiller en priorité…  

« L’évolution du poids. Il est d’autant plus important, quand vous avez un toit métallique et non un toit béton, d’anticiper la pousse des légumes, la matière organique dans le substrat et les cageots qui s’entassent au même endroit lors de la récolte avec le poids du jardinier en plus. (…) Il faut [ensuite] mesurer le substrat chaque année pour s’assurer que le toit reste en place. »

Les experts d’ECOVEGETAL peuvent accompagner et conseiller sur ces questions de poids, pour un projet 100% viable et adapté à votre structure.

Vous visez une couverture verte, type tapis de sédum ? Ce guide pratique pour architectes et maîtres d’ouvrage permet de préparer le meilleur cahier des charges pour votre projet.

Pierre GEORGEL
Pierre GEORGEL

Passionné de botanique depuis son enfance, a transformé son amour pour les plantes en une carrière florissante. Après des études réussies en horticulture et en paysagisme, il a lancé un projet audacieux à 20 ans : un jardin sur le toit du garage familial. Malgré des débuts difficiles, il co-fonde ECOVEGETAL, qui devient en 15 ans la référence en France pour les jardins sur toits et parkings. Une belle histoire d'innovation et de passion transformées en succès entrepreneurial.