logo.png
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Modifier le PLU ? La place du midi perméable, un levier pour les élus

Table des matières

En tant qu’élu, vous avez la capacité d’intervenir sur votre PLU. En suggérant par exemple ce type d’aménagement sur des places de parking relevant plutôt du privé, vous pouvez marquer beaucoup de points…

Place du midi : définition

Si peu de professionnels sont familiers de l’expression « place du midi », c’est parce qu’elle n’a rien d’officiel.

Vous l’avez peut-être entendue ou lue sur des forums. Certains usagers – parfois des aménageurs ou architectes aussi – parlent de place ou de « parking du midi » pour désigner un emplacement vide devant un garage, de plusieurs mètres de surface, et qui permet à un véhicule de stationner temporairement ou de faire une manœuvre pour se garer, sans gêner le passage sur la voie publique. « Midi » ferait référence au fait que les usagers s’en servent surtout lorsqu’ils rentrent à la pause déjeuner.

Cette place du midi a-t-elle une existence dans les textes officiels ?

La surface privée qu’on appelle place du midi ne dépend pas directement du PLU.

Elle dépend du cahier des charges pour l’aménagement ou la construction d’un lotissement, co-lotissement ou habitation particulière.

Alors quelle marge avez-vous, en tant qu’élu, pour agir sur cette place du midi ?
Et pourquoi vous parle-t-on tout de même de PLU dans cet article ?

Votre modification du PLU concerne la nature du sol, pas le stationnement

Si vous ne pouvez pas modifier le PLU pour réglementer la présence ou la nature des places de parking dites du midi, vous pouvez tout de même influer sur les espaces de stationnement dans votre commune.

Comment ?

En reconnaissant l’importance des sols perméables sur les espaces réservés au stationnement. Et en inscrivant des clauses incitatives dans les textes régulateurs que sont le PLU et PLUi.

Des sols perméables sous les roues des véhicules, c’est-à-dire :

  • Des places de parking végétalisées
    avec des solutions de type gazon ou mousses
    elles conviennent parfaitement à des usages doux et une faible rotation

  • Des places de parking perméables minérales
    pour un usage plus intensif (si par exemple, plusieurs véhicules s’alternent chaque jour sur ces zones de stationnement)

Pourquoi modifier le PLU en ce sens ?

Lors d’une procédure de modification du PLU ou PLUi (ou de révision allégée), votre intervention sur la perméabilité des places de stationnement s’inscrit dans les contributions positives, qui visent au confort de la ville. Le stationnement, ainsi géré, améliore vos performances dans la gestion des eaux pluviales, en jouant sur de nombreux leviers :

  • Infiltration des eaux directement dans les sols

PICTOGRAMME Modication PLU - ajoutez une condition pour l'infiltration des eaux en sols urbainsElle limite le ruissellement, donc les risques d’inondation liés aux sols imperméables.

 

  • Filtration des eaux par des éléments naturels

PICTOGRAMME Modification PLU filtrer les eaux pluvialesL’action filtrante des végétaux, du système racinien et du complexe minéral entier retient les polluants plutôt que de les rejeter directement en exutoire. Cela joue donc nettement sur l’amélioration de la qualité des eaux. Effet d’autant plus notoire durant les épisodes de fortes précipitations : habituellement, la priorité est d’évacuer les pluies, qui rejoignent alors directement les cours d’eaux et les nappes sans filtration.

 

  • Rétention des eaux dans les végétaux (et en partie dans le sol)

PICTO - Modifier un PLU pour stocker les eaux en sous-solL’action filtrante se combine avec un effet anti-ruissellement. Les eaux ne débordent plus, même en cas de pluies intenses. Évaporation et évapotranspiration : dans un second temps, l’eau s’évapore du sol, et les végétaux rejettent de l’eau petit à petit, avec un effet rafraîchissant sur l’air ambiant. En temps de canicule, par exemple, le sol perméable réduit fortement le fameux effet îlot de chaleur.

 

  • Engagement environnemental marqué dans votre commune 

PICTo - Modification du PLU pour engager votre communeVous rendez à l’eau son statut de ressource. Plutôt que d’en faire un élément perturbateur (en cas de pluies diluviennes) qu’on évacue immédiatement, ou un manque (sécheresse), l’eau redevient une ressource vitale, objet d’une gestion plus équilibrée.

 

Le levier financier

Les projets publics de désimperméabilisation des sols peuvent, dans certains cas, obtenir des subventions des Agences de l’eau, de l’Ademe, ou de collectivités territoriales qui financent les actions liées à une meilleure gestion des sols et des eaux.

Dans le cadre de travaux ou d’aménagements publics, ils sont d’ailleurs essentiels pour vous mettre en conformité avec une réglementation de plus en plus attentive à l’état des sols à l’échelle des communes (Code de l’Urbanisme, Loi Alur…).

Vous pouvez également, en tant qu’élu, inciter à ce type de projets en actionnant le levier financier. Imaginez par exemple des subventions pour les particuliers qui prévoiraient de créer ou aménager des places de parking du midi végétalisées ou perméables. Ou encore une proposition de réduction fiscale sur des travaux de désimperméabilisation de l’existant. !

Pour aller plus loin sur le sujet, vous pouvez lire notre article sur la réglementation concernant l’évacuation des eaux pluviales https://www.ecovegetal.com/evacuation-des-eaux-pluviales-reglementation/.

Picture of Pierre GEORGEL
Pierre GEORGEL

Passionné de botanique depuis son enfance, a transformé son amour pour les plantes en une carrière florissante. Après des études réussies en horticulture et en paysagisme, il a lancé un projet audacieux à 20 ans : un jardin sur le toit du garage familial. Malgré des débuts difficiles, il co-fonde ECOVEGETAL, qui devient en 15 ans la référence en France pour les jardins sur toits et parkings. Une belle histoire d'innovation et de passion transformées en succès entrepreneurial.

Partager l’article
Facebook
Twitter
LinkedIn