Pavage drainant : comment le réussir

Conseils de pro : réussir la pose d’un pavage drainant pour parking extérieur

L’installation ou la réparation d’un parc de stationnement soulève habituellement le problème du drainage de l’eau. En effet, la stagnation d’eau entraine inévitablement la détérioration de toute surface à revêtement dur. Le défaut de drainage augmente d’autant plus le risque d’inondation.

Il est donc primordial d’adopter un type de pavé adapté qui doit être à la fois perméable, solide et durable. Le pavage drainant devient aujourd’hui la star des aménagements extérieurs chez les particuliers : terrasse, jardin, entrée carrossable etc.. Ce type de revêtement peut également être une très bonne alternative à l’asphalte pour les places de parking. On y pense jamais assez.

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo “la vie intime d’une place de parking perméable” et bien comprendre le secret d’un pavage drainant

Le principe du pavage drainant

Un pavage drainant a pour objectif d’éviter le ruissellement de l’eau et ainsi de s’infiltrer sur place. Il a l’avantage de garantir une esthétique qui rend les places de parking plus jolies et plus “lisibles” (on les perçoit plus facilement dans le paysage). Son fonctionnement est en outre, bien pensé et durable, précisément du point de vue du drainage. Il existe plusieurs types de pavés drainants. ECOVEGETAL PAVE, sur lequel on attirera l’attention ici utilise un système de dalles alvéolaires.

Par ailleurs, le pavé drainant est idéal pour les parkings ayant un niveau élevé de giration, les voies de circulation et les allées carrossables dont la fréquentation est intense. En effet, sa forme et sa perméabilité tient compte de toutes les contraintes inhérentes au ruissellement et à la durabilité du pavé.

Pourquoi choisir un pavé drainant pour parking et voies de circulation ?

Le pavage drainant proposé par ECOVEGETAL permet une gestion maitrisée des eaux pluviales (jusqu’à 100% d’infiltration) et répond donc parfaitement aux exigences des plans d’urbanisme. Il présente d’innombrables avantages autant pour l’usager, pour la nature que pour sa mise en œuvre. En voici quelques exemples :

  • Perméabilité maximale

Le pavé drainant laisse l’eau s’infiltrer naturellement et permet ainsi d’éviter la formation de flaques d’eau. La construction en pente n’est donc plus un impératif.

  • Infiltration optimale des eaux pluviales

Le système ECOVEGETAL PAVE est totalement perméable avec un coefficient de ruissellement de surface nul. L’essai a été validé par le CEREMA.

  • Calepinage avec marquage

Le revêtement en pavage drainant facilite également la création de signalétique et de délimitations à travers l’alternance de couleur, les lignages de couleur ainsi que tout autre type de signalétique selon les besoins.

  • Accessibilité PMR

Les parcs de stationnement en pavé drainant permettent d’éviter les fentes et ressauts trop larges ainsi que les pentes, représentant ainsi un avantage compétitif par rapport aux autres types de revêtement de surface extérieur.

  • Durabilité, stabilité et sans besoin d’entretien

Grâce à la portance élevée du pavé, celui-ci résiste à une rotation intensive des véhicules se garant dans les parkings. Sa durée de vie va jusqu’à 25 ans sans besoin d’entretien, ce qui rend ce type de pavé exceptionnel.

Les 2 facteurs clés de réussite de la pose d’un pavé drainant

S’assurer que le ruissellement est nul

Il faut savoir que chaque matériau possède son propre coefficient de ruissellement précalculé à partir de sa perméabilité à l’eau. Par exemple, le verre possède un coefficient de 95% contre 10% pour le sable tassé et 2% pour la terre meuble. On peut donc anticiper celui d’un projet de parking, en fonction des solutions techniques adoptées.

Pour éviter toute stagnation d’eau à dans votre projet de parking ou à de voie de circulation, il vous faudra viser un ruissellement nul. Cependant, il ne suffit pas de choisir le bon matériau. Le secret d’un ruissellement nul, c’est le système d’infiltration.

En effet, les surfaces peuvent se détériorer au fil du temps s’ils ne sont pas aménagés avec le bon système d’infiltration. On voit couramment des places de parking plus ou moins végétalisées avec des systèmes alvéolaires bas de gamme devenir de véritables flaques de boue. C’est que l’infiltration a été mal conçue. A cela s’ajoute l’importance de la stabilité. Un revêtement a beau avoir une finition impeccable, si celui-ci ne tient pas compte de la durabilité, des coûts supplémentaires risquent de s’ajouter au projet.

C’est justement à ce besoin que répond le système à pavage drainant car cette solution réunit à la fois l’efficacité des matériaux et la durabilité de l’aménagement.

S’assurer de la pérennité du pavé

Pour avoir une durabilité large sur un parking, un système de pavage drainant doit résister à trois contraintes : l’eau de pluie, les rayons ultra-violets et le poids des véhicules.

Dans son fonctionnement par défaut, le système permet déjà l’infiltration de l’eau dans le sol. En revanche, pour faire face à l’exposition permanente aux rayons UV, nous utilisons des pavés en béton placés sur une dalle alvéolaire en polyéthylène à basse densité. Ce produit résiste solidement à l’exposition au soleil des années durant, en plus du fait que le béton est un matériau très connu pour sa résistance aux contraintes physiques et aux intempéries.

En outre, l’assemblage des modules doit former une armature continue très souple qui est fixée à des intervalles de distance très précis. De cette façon, le système est conçu pour absorber la dilatation.

La combinaison des matériaux avec la géométrie du système offre une solidité du parking pendant environ 25 ans. Le revêtement reste alors stable pendant des années avec une variation d’épaisseur presque inexistante.