logo.png
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pourquoi entretenir sa toiture végétale ?

Table des matières

Que se passe-t-il une fois que votre toiture ou terrasse est végétalisée ?
Le contraire de ce qui se passe lorsque vous voyez s’éloigner la camionnette du couvreur qui vient de refaire votre toit d’ardoises ou de tuiles.
Quand il s’en va, lui, alors le chantier est fini. L’affaire est close.

entretien toitures végétalisées


Un écosystème spécifique sur le toit


Dans le cas d’une toiture ou d’une terrasse végétalisée, c’est tout le contraire. Quand le toit vous est livré, c’est alors que tout commence. La nature va désormais faire son œuvre. Les végétaux vont s’épanouir, un écosystème spécifique va se développer sur votre toit. Vous allez pouvoir observer des détails qui changent quasiment tous les jours. Le plaisir d’une toiture végétalisée est tout entier dans ces petites évolutions quotidiennes.

C’est pour cela qu’il faut veiller à suivre à partir de la livraison du toit deux grandes étapes dans l’évolution de votre toiture végétale. La période de confortement, tout d’abord: c’est la période qui court jusqu’à ce que le taux de couverture végétale atteigne les 80%. Sa durée varie selon la mise en œuvre des végétaux choisis. Le suivi qui s’impose alors est un cas particulier d’entretien.

L
a période d’entretien courant ensuite : elle commence après l’obtention d’un taux de couverture supérieur à 80%. C’est à partir de là que le couvert végétal se développe et que le spectacle devient vraiment intéressant. L’entretien dont on parle généralement, quand on évoque l’entretien d’une toiture végétale correspond à cette période-ci.

Prise de pouvoir

En effet, une fois que le taux de couverture est optimal, vous ne pouvez pas laisser pour autant la nature prendre totalement le pouvoir. Comme pour tout jardin il faut un jardinier. Et votre toiture végétalisée doit être jardinée, au sens premier du terme. Le jardinier est en effet celui qui oriente la végétation et l’organise pour qu’elle laisse sa chance à toutes les variétés, toutes les espèces . Celui qui fait en sorte que la biodiversité l’emporte. En outre, une toiture végétale est aussi un ouvrage qui a ses contraintes. Principalement celui du poids. Un toit ou une terrasse végétalisée a été conçue pour ne pas dépasser un certain poids.
Pour que ce poids ne soit jamais dépassé, il faut bien entendu, que tous les dispositifs de drainage et d’évacuation de l’eau soient en état de fonctionnement. Autrement dit qu’ils ne soient pas bouchés par des feuilles mortes ou des résidus de végétaux quelconque.

En fait, il faut suivre la vie de son toit végétalisé tout comme on suit la vie d’une forêt ou d’un jardin : au fil des saisons.

Au printemps 

Le démarrage de la végétation, les premières fleurs et les jours qui rallongent invitent toujours à retourner voir sa toiture . En général, on constate alors que le travail ne manque pas . Il s’agit de faire disparaître les dégâts de l’hiver.

  1. NETTOYER: nettoyage des évacuations d’eaux pluviales et des zones stériles en gravillons. Enlèvement des déchets et des feuilles mortes.

  2. DÉSHERBER : désherbage manuel des grandes adventices, fauchage des graminées et suivi de l’enracinement des végétaux.

  3. REDYNAMISER : apport d’engrais pour enrichir le substrat et renouveler en douceur sa fertilité.

  4. IRRIGUER : mise en route du système d’irrigation (goutte à goutte ou aspersion) afin qu’il soit prêt pour les périodes de forte chaleur.

  1.  

 

A l’automne 

L’automne est ensuite l’autre période importante pour l’entretien. C’est alors le moment idéal pour un passage de contrôle, notamment pour nettoyer les déchets qui peuvent encombrer les dispositifs d’évacuation des eaux pluviales et gêner l’étanchéité du toit. L’automne et l’hiver, il faut éviter les accumulations d’eau (flaques, etc.).

Ce dernier point est important. Cet avantage des toitures végétales est assez peu connu, mais il faut savoir qu’en végétalisant une toiture, vous permettez à celle-ci de prolonger son étanchéité de plusieurs années.
Les terrasses inaccessibles dont l’étanchéité est assurée par des revêtements bitumineux, par exemple, sont soumises à des amplitudes thermiques entre l’été et l’hiver qui imposent des contraintes très fortes à ces matières. Ces revêtements doivent donc être renouvelées souvent.
Une terrasse végétalisée résistera mieux à ces amplitudes thermiques redoutables, et ainsi, son étanchéité verra sa durée de vie prolongée, à condition toutefois de lui fournir
ce nettoyage régulier.   

C’est également la bonne saison pour désherber et s’assurer qu’aucune plante invasive ne s’est invitée sur le toit par le biais de la pollinisation. Ou inversement, pour bouturer d’éventuelles zones restées vierges. Tout en s’assurant d’un bon système d’irrigation régulière pour le premier mois après l’opération.

Type de végétalisation

Pour bien comprendre la logique qui préside à l’entretien des toitures et terrasses végétales, il faut également tenir compte du type de système végétal que vous avez installé.

S’il s’agit d’une toiture à végétalisation intensive, il est fort probable que votre toit soit accessible. Dans ce cas, vous pourrez organiser l’entretien en fonction de la façon dont évoluent les espaces végétaux que vous pouvez « toucher du doigt » vous-même. Dans le cas d’un potager sur le toit, par exemple, tel que celui que nous avons installé pour l’Institut d’arts culinaires et de management hôtelier Le Cordon Bleu, à Paris, il faut veiller à enlever régulièrement la biomasse produite afin qu’elle n’alourdisse pas la structure. Cette biomasse correspond aux déchets verts produits au potager (sous forme des excès de compost quand les déchets sont compostés ou sous toute autre forme). Ce type d’entretien peut donc faire l’objet d’un contrat d’entretien régulier dans le cadre duquel nos spécialistes interviennent en fonction de l’activité liée à votre toit (quantité des surfaces cultivées, types de culture, etc.).

S’il s’agit d’une végétalisation extensive, alors il est probable que votre toit ne soit pas accessible.
Il doit alors être visité uniquement par des experts de l’entretien des toitures végétales.
Dans l
’article au bout de ce lien, nous détaillons la démarche à suivre pour mettre en place un entretien réellement optimal. Vous y trouverez de quoi rédiger un cahier des charges parfait selon le type de toit dont vous disposez.

En fonction de ce cahier des charges, vous pourrez définir le nombre de passages par an de nos spécialistes de l’entretien. Tout dépend bien sûr de la surface végétalisée, de l’importance des zones stériles en gravier à désherber et nettoyer (prévues en général pour le passage du personnel), de l’état de la végétation au moment de la réalisation du devis, du type d’accès au toit, du fait qu’il y ait ou pas un système d’arrosage, etc.
Tous ces critères permettront de définir le scénario d’entretien idéal,
adapté à votre cas.

Encore une fois, il ne faut pas perdre de vue que l’entretien d’une toiture végétale, comme pour toute toiture en général d’ailleurs, aura un effet capital sur la durée de vie de votre toiture, sur son esthétique et sur le confort dont vous bénéficierez.

 
 
 
 

TELECHARGEZ NOTRE DOCUMENTATION

 

Une équipe spécialisée : Conscient de l’importance d’assurer un service après-vente de qualité et écologique, ECOVEGETAL s’investit pleinement dans la durabilité de vos projets et met à votre disposition une équipe spécialisée pour l’entretien de votre toiture végétalisée.

La toiture végétale du magasin Truffaut à FOURQUEUX au fil des saisons : 

ECOVEGETAL vous propose une garantie 20 ans de votre toiture végétale extensive. Cette garantie vise à assurer un taux de couverture de plus de 80 %, elle est nominative et réservée exclusivement aux toitures réalisées et entretenues par ECOVEGETAL. Elle s’applique au système complet : matériaux et produits internes, substrat et végétaux.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Que se passe-t-il une fois que votre toiture ou terrasse est végétalisée ?
Le contraire de ce qui se passe lorsque vous voyez s’éloigner la camionnette du couvreur qui vient de refaire votre toit d’ardoises ou de tuiles.
Quand il s’en va, lui, alors le chantier est fini. L’affaire est close.

Pierre GEORGEL
Pierre GEORGEL

Passionné de botanique depuis son enfance, a transformé son amour pour les plantes en une carrière florissante. Après des études réussies en horticulture et en paysagisme, il a lancé un projet audacieux à 20 ans : un jardin sur le toit du garage familial. Malgré des débuts difficiles, il co-fonde ECOVEGETAL, qui devient en 15 ans la référence en France pour les jardins sur toits et parkings. Une belle histoire d'innovation et de passion transformées en succès entrepreneurial.